Agrégateur de contenus

Urvinum Hortense

Urvinum Hortense

Elle s'étend sur le sommet du plateau de La Pieve, à quelques centaines de mètres au nord-est du village de Collemancio (506 m), inclus dans le territoire communal de Cannara.

Urvinum Hortense était une petite commune qui occupait une modeste crête (526 m d'altitude) s'avançant dans la Valle Umbra, l'extrémité du versant nord-est du massif des Monti Martani. Comme l'ont démontré les campagnes de fouilles régulières et les études menées par l'université de Pérouse, le centre ancien de l'agglomération a été planifié au cours du IIe siècle avant J.-C. ; inclus dans la regio VI augustéenne, avec des habitants inscrits dans la tribu Stellatina, il n'a cependant connu un véritable développement urbain qu'entre la fin du Ier siècle avant J.-C. et le début du IIe siècle après J.-C..

La localité présente un patrimoine archéologique remarquable, en grande partie en cours de muséification, et des ressources environnementales et naturalistes tout aussi importantes, mais très peu connues. La visite de la zone archéologique trouve un complément essentiel dans celle de l'Antiquarium de Collemancio et du Musée de la ville et du territoire de Cannara, récemment créé (2008), où sont conservées diverses pièces provenant de la zone de fouilles et du territoire communal, illustrant l'histoire du territoire communal depuis ses origines jusqu'à l'époque moderne.

Les fouilles ont mis en évidence une agglomération entourée de murs, partiellement visible dans le secteur occidental du plateau, avec un plan urbain structuré sur l'axe routier qui reliait Urvinum Hortense à Mevania (Bevagna) et Vettona (Bettona). Le long de son tronçon pavé, réaménagé au centre du plateau, s'élevait un temple dont on voit le podium rectangulaire (23,80 x 17,80) ; l'édifice, daté du IIe siècle avant J.-C., a été construit en utilisant comme unité de mesure le pied romain, qui correspond à 29,64 cm. Dans le secteur nord, on peut voir les ruines imposantes d'une citerne et le vaste complexe thermal d'une superficie de plus de 400 mètres carrés, d'où provient le riche pavement en mosaïque polychrome avec des scènes nilotiques, détaché au moment de sa découverte pour mieux garantir sa conservation et transféré au Museo Nazionale Romano de Rome, où il est resté jusqu'à son placement définitif au Museo della Città e del Territorio de Cannara. Après l'abandon du village au début du Moyen Âge, une église paroissiale, l'église Santa Maria de Orbinum (d'Urbino), a été construite entre le VIe et le IXe siècle, en réutilisant des matériaux provenant du temple voisin.

Explorez les environs
Les principales attractions dans les environs