Agrégateur de contenus

Les routes du Sagrantino et les paysages de Montefalco
Vélo Tout Terrain

VTT 12 - Les routes du Sagrantino et les paysages de Montefalco

Difficulté
Moyenne
Dénivelé
650 m
Distance
24,5 km
Un itinéraire de difficulté moyenne pour découvrir la beauté du centre historique de Montefalco, le charme des environs couverts de vignobles et d'oliveraies et le goût d'un vin de qualité comme le Sagrantino.

Départ: Montefalco
Arrivée: Montefalco
Distance: 24,5 km
Dénivelé: 650 m
Difficulté : moyenne
Sol: 60% de chemin de terre, 40% d'asphalte
Sites touristiques : Montefalco, Fabbri, Trevi, Bevagna, Giano dell'Umbria, Madonna della Stella.

Le parcours se déroule presque entièrement sur l'asphalte et de larges chemins de terre, avec seulement un très court tronçon plus technique et accidenté. Les montées ne sont pas particulièrement longues ou exigeantes, mais la succession de montées et de descentes à la fin rend le tout fatigant, surtout pour les moins entraînés.

Quittez le centre historique de Montefalco et commencez à descendre vers Camiano, d'où vous continuez à descendre jusqu'au kilomètre 2,4. Tournez à droite et prenez un large chemin de terre qui mène à Fabbri. Ici, tournez à nouveau à droite, juste avant le cimetière, et pédalez pendant quelques kilomètres sur une charmante route de campagne qui passe entre les vignobles jusqu'à atteindre le pied de Turrita. En revenant à la route goudronnée (km 7,6), on tourne à gauche et après 600 mètres, on tourne à droite, en abordant la montée goudronnée de Turrita, qui constitue la première partie difficile de l'itinéraire. De là, continuez tout droit pendant quelques kilomètres supplémentaires sur l'asphalte et traversez la route principale en direction de Cortagnone, pour revenir au chemin de terre au kilomètre 10,3. C'est ici que commence le plus beau tronçon du parcours, avec un chemin de terre ondulé qui passe par une succession de collines couvertes de vignobles et permet au regard de se promener entre les Monts Martani (à gauche) et Montefalco (à droite). 

À 15,5 kilomètres du début de l'itinéraire, quittez la piste cavalière principale et prenez la piste cavalière de droite, qui mène à une courte descente, puis à une montée assez raide. Au croisement avec la route goudronnée, tournez à droite vers Casale. Ici, après l'église, tournez à gauche et prenez un autre chemin de terre en descente. C'est la partie la plus technique et la plus bosselée de l'itinéraire, mais avec un peu de prudence, même les moins expérimentés peuvent la parcourir. De toute façon, une fois arrivé à ce point, les moins expérimentés pourront continuer tout droit pour revenir au point de départ en quelques kilomètres de goudron, en suivant les indications pour Montefalco. Ou bien, à la fin de la descente, après avoir traversé un court tronçon de végétation dense, le parcours continue à monter jusqu'à ce qu'il rejoigne la route goudronnée au kilomètre 19,5, juste avant Pietrauta. De là, vous pouvez soit retourner directement à Montefalco, soit prolonger l'itinéraire en empruntant deux chemins de terre qui mènent à Montepennino, d'où vous remonterez jusqu'aux murs de Montefalco pour revenir au point de départ.


Cet itinéraire vous permet de découvrir les beautés du centre historique de Montefalco, célèbre pour sa belle vieille ville et pour sa position privilégiée qui, grâce à ses splendides vues, lui a valu le surnom de "balustrade de l'Ombrie". Mais ce qui a rendu ce village célèbre dans le monde entier, c'est probablement, plus que toute autre chose, ses vignobles et la qualité de son vin, le Sagrantino di Montefalco. Immergés dans les collines ondulantes, couvertes d'oliviers et de vignobles, parmi les nombreuses caves où l'on peut s'arrêter pour des dégustations de vins et de produits typiques, les édifices à visiter à Montefalco sont certainement l'église de Saint-François, aujourd'hui musée, construite par les frères mineurs conventuels entre 1335 et 1338 ; la pinacothèque, avec des œuvres de Francesco Melanzio, Antoniazzo Romano et des peintures de l'école ombrienne du XIVe au XVIIIe siècle et la crypte, avec des découvertes archéologiques et d'autres sculptures et fragments de différentes périodes. Le village est toujours enfermé dans les murs du XIIIe siècle et est dominé par l'église de Saint-Augustin, construite avec le couvent dans la seconde moitié du XIIIe siècle. À quelques kilomètres de Montefalco se trouve Foligno, la troisième ville d'Ombrie, qui possède des bâtiments et des palais de grande valeur, comme la cathédrale, l'église romane de Sainte-Marie Infraportas, l'église de Saint Salvatore, l'ancienne église de Saint Dominique et l'oratoire de Nunziatella.