Agrégateur de contenus

Cathedral of Saint Mary of the Assumption

Cathédrale de Santa Maria Assunta in Cielo

En atteignant place Duomo, vous resterez à bout de souffle pour la richesse de sa façade: la Cathédrale frappe immédiatement pour l’élan des flèches, l’or sur le fond des mosaïques, la rosace et les portails en bronze. Sans surprise c’est l’attrait principal d’Orvieto: extraordinaire synthèse entre architecture, sculpture, arts décoratifs et peinture, c’est considéré comme un bijou du style romanesque-gothique.

Son histoire
La beauté de la Cathédrale ce n’est pas seulement dans les œuvres d’art qui conserve, mais aussi dans son histoire séculaire de sa construction et dans les traces laissées par des importants ouvriers qui y ont travaillé. Malgré les nombreux artistes qui se sont succédé et les nombreuses années nécessaires pour sa construction, son style uniforme et les lignes harmoniques et équilibrées donnent un certaine charme à la structure.

Le 14 novembre 1290 le pape Nicolò IV posa la première pierre, pendant une période de grande vitalité économique et sociale e d’incitation de récollection de la ville. Le projet original est attribué à Arnolfo di Cambio, puis à frère Bevignate de Pérouse ; certainement du 1310 la direction des travaux passa à Lorenzo Maitani, dont l’intervention caractérisa la structure de manière décisive. L’œuvre fut terminée seulement à la fin du XVI siècle, avec la réalisation des flèches latérales pas Ippolito Scalza.

En voyage à l’intérieur de la Cathédrale
En entrant dans la cathédrale l’impact c’est excitant, aussi grâce aux deux tons du marbre, qui souligne les masses des murs et les piliers. L’espace est solennel, scandé par les hautes piles qui se succèdent en créant un formidable jeu de prospective. Les nombreuses œuvres picturales et sculpturales sur les murs et dans les chapelles rendent les intérieurs un écrin d’art.

La structure.
La Cathédrale est de plan basilical à trois nefs, ouverte par dix chapelles. Le transept droit est occupé par la Nouvelle chapelle ou de Saint Brizio, un vrai bijou. Ses murs ont été rafraîchies par le peintre Luca Signorelli, qui a succédé au Beato Angelico après qu’il a interrompu les travaux.  Les fresques des murs et des voûtes ont comme thème central le Jugement Dernier ; autour de ça tournent tous les épisodes et les personnages liés à la représentation.

Ugolino Di Prete et Pietro Di Puccio s’occupèrent toutefois de la décoration de l’abside, avec des fresques représentant  les Histoires de la Vierge. Particulièrement beau la grande fenêtre avec des formes raffinées du gothique. Autre chef-d’œuvre est le chœur, décoré avec des précieuses sculptures.
Le transept gauche est occupé par la chapelle du Corporal.

 

Ici on conserve le Reliquaire, au sein duquel on peut admirer le Sacré Lin qui se souilla du sang de Jésus Christ pendant le Miracle de Bolsena: tradition veut que en 1263 un prêtre bohème, Pierre de Praga, dubitatif sur la présence du Corps de Christ dans l’Hostie consacrée, pendant qu’il célébrait la messe dans l’église de Santa Cristina à Bolsena, il vit descendre de l’Hostie des gouttes de sang qui baignèrent le Corporal. Le Sacré Lin, sur ordre du Pape qui se trouvait à Orvieto, a été amené à la ville et exposé aux citoyens. Peu après il fut décidé d’édifier la Cathédrale pour montrer le Corporal miraculé. Sur le mur d’entrée à la chapelle trouve sa place un des plus grands orgues d’Italie, avec 5644 tuyaux.

Autres bijoux à voir. À côté des fonts baptismaux, sur le mus gauche, est bien visible une Vierge avec son Enfant peinte à fresque par Gentile de Fabriano en 1425.
Enfin, depuis 120 ans ont retrouvé leur place à l’intérieur de la Cathédrale les statues monumentales de l’Annonciation (1603), réalisées par Francesco Mochi et parmi les œuvres les plus expressives du ‘600 italien.

Placées pendant près de trois siècles à l’intérieur de la Cathédrale avec autres 24 magnifiques sculptures commandées pour valoriser le Temple de la ville, pour les travaux de restauration en 1897 ont été transférées dans les entrepôts et ensuite dans l’ancienne église de Sant’Agostino.

Informations
Pour visiter la Cathédrale, le Trésor de la Cathédrale et la Nouvelle Chapelle ou de S. Brizio :
•    novembre – février h 9.30 – 17.00
•    mars et octobre h 9.30 – 18.00
•    avril – septembre h 9.30 – 19.00
•    dimanche et fêtes de précepte:
     novembre – février h 13.00 – 16.30
     mars et octobre h 13.00 – 17.30

Pour plus d’informations:
Opera del Duomo di Orvieto, tél. +39 0763 342477 – email opsm@opsm.it
Billetterie, tél. +39 0763 343592 – email biglietteria@operadelduomo.it

Explorez les environs
Les principales attractions dans les environs