Agrégateur de contenus

The Cave of Monte Cucco
Escalade et spéléologie

La Grotte de Monte Cucco

Dans les entrailles de la montagne : la Grotte de Monte Cucco

« Hors de l’espace et du temps ordinaires »

La Grotte de Monte Cucco, ouverte aux visites touristiques, scientifiques et éducatives depuis 2009, représente l’un des systèmes souterrains les plus importants d’Europe. Elle est située dans la commune de Costacciaro, à quelques kilomètres de Gubbio.

L’ensemble du réseau souterrain s’étend sur environ 35 km, avec une profondeur maximale de 922 m à l’intérieur de la montagne du même nom. Le parcours, auquel on accède généralement par l’entrée située à 1 390 mètres d’altitude, appelée « Pozzo Miliani », serpente sur huit cents mètres à travers des stalactites et des stalagmites, des galeries, des labyrinthes et des tunnels, pour aboutir à la découverte d’un incroyable spectacle naturel.

Leur formation karstique remonte à des centaines de milliers d’années : à la suite d’énormes pressions souterraines générées également par l’activité volcanique au cours des derniers millions d’années, des fluides bouillants, chargés de minéraux et d’acides corrosifs, sont remontés, générant des sources d’eau thermale et sulfureuse. Au cours de cette phase, des tunnels, des puits plus profonds et d’immenses salles se sont formés. À la fin de cette action endogène, lorsque les fluides thermiques et corrosifs ont quitté les cavités, les eaux météoriques ont pu pénétrer dans les fractures superficielles, atteignant le système précédemment formé. Ce nouveau mode spéléogénétique n’a pas entraîné de modifications substantielles du système interne, à l’exception de la création de méandres et de tunnels étroits, par lesquels la plupart des eaux météoriques s’écoulaient avant d’atteindre les collecteurs souterrains, et par conséquent les sources de pied, qui sont à la base du processus millénaire de formation des stalactites et des stalagmites de la grotte.

La connaissance des grottes est très ancienne, comme en témoigne la découverte en 2004 d’une inscription portant la date de 1499, qui pourrait documenter la première visite d’un explorateur, et les inscriptions déjà connues « Ludovico 1551 » (peut-être Ludovico Santacroce, un homme d’armes fabrianais) et « Adromando 1555 » (Ghigi Adramando di Costacciaro, capitaine de fortune dans l’armée de l’empereur Charles Quint dans les Flandres).

Au cours des siècles, d’innombrables recherches ont été menées, conduisant à de nouvelles découvertes incroyables qui ont accru la connaissance et la réalité de ce lieu. Dès le XIXe siècle, l’historien et polygraphe allemand Ferdinand Gregorovius a été séduit par sa beauté, affirmant qu’il n’avait jamais rien vu de tel dans aucun autre lieu souterrain qu’il avait visité auparavant.

Parmi les expéditions entreprises pour connaître les secrets de la grotte, la plus importante a eu lieu entre 1883 et 1892 et représente la première exploration scientifique menée par le chercheur et alpiniste Giambattista Miliani, qui a donné son nom au puits d’accès.

Parmi les découvertes récentes les plus importantes, citons la « Buca Futura » (2009) et une nouvelle branche appelée « Cucco Libero » (2011) qui est encore en cours d’exploration, et qui sait si cette magnifique grotte ne nous réserve pas d’autres surprises à l’avenir !


À l’intérieur de la grotte, on peut visiter plusieurs salles aux noms évocateurs, comme la Cattedrale (Cathédrale) et la Sala Margherita (Salle Margherita), la plus grande de tout le système, nommée d’après la première femme à avoir pénétré dans la grotte lors de l’expédition Miliani. Ou encore la Sala delle Fontane (Salle des Fontaines) et le Giardino di Pietra (Jardin de Pierres), la Sala del Becco (Salle du Bec), la Sala Simonetti (Salle Simonetti) et, enfin, les Condotte Terminali (Conduits Finaux) et la Sala Terminale (Salle Finale).

Chaque cavité est une succession d’impressionnantes formations de stalactites et de stalagmites, et le parcours est jalonné de petits lacs et de ruisseaux. De la Sala Margherita, d’où partent de nombreux tunnels et puits, on accède à la Galleria delle Ossa (Galerie des Os) et à la Sala Terminale (Salle Finale), constituée d’un dépôt de restes osseux d’animaux anciens ayant vécu il y a environ 20 000 ans, pendant la dernière période glaciaire, comme les rhinocéros, les ours, les bouquetins, les martres, les cervidés et les bovidés.

 

ROUTES

Itinéraire DÉCOUVERTE

La durée totale de l’excursion est de deux à trois heures et comprend l’aller-retour de Pian di Monte (1197 mètres d’altitude) et la visite interne de la Grotte, avec accès par le Puits Miliani, profond de 27 mètres, où l’on accède à trois énormes salles appelées la Cattedrale, la Sala Margherita et la Sala del Becco.

Itinéraire PARCOURU

L’excursion dure environ 4/5 heures, en partant de Pian di Monte et en accédant à la grotte par le Pozzo Miliani, d’une profondeur de 27 mètres. Sur les 800 mètres du parcours, on visite successivement la Cattedrale, la sala Margherita, la sala del Becco, la sala delle Fontane, jusqu’au passage secret, très suggestif, et la Sala Terminale. Il s’agit d’un parcours circulaire qui entre par l’entrée Est de la grotte et sort par l’entrée Nord.

Itinéraires AVENTURE

Il s’agit d’itinéraires de spéléologie, non adaptés aux débutants, accompagnés par des guides qualifiés qui peuvent également fournir l’équipement. La durée totale de l’excursion est d’environ 5 heures.

Pour plus d’informations, consultez le site https://www.grottamontecucco.umbria.it/