Agrégateur de contenus

D'Orvieto à Todi autour du lac Corbara
Vélo de route

ROUTE 30 - D'Orvieto à Todi autour du lac Corbara

Difficulté
Difficile
Dénivelé
2000 m
Distance
87 km
Sur les collines surplombant le réservoir de Corbara, en passant par deux villes d'art d'importance mondiale, Orvieto et Todi, entourées de décors et de paysages de grand intérêt naturel.
Départ Orvieto
Arrivée Orvieto
Distance 87 km
Dénivelé 2000 m
Difficulté Difficile
Sol Asphalte
Vélo recommandé De route, hybride
Sites touristiques Orvieto, Todi, Civitella del Lago, Baschi, Lac de Corbara.

 
Le parcours est caractérisé par de nombreuses montées et, sans présenter de dénivelés impossibles, il convient aux cyclistes expérimentés et bien entraînés, comme en témoignent les 2 000 mètres de dénivelé en 90 kilomètres. Le départ est situé devant l'église de Ciconia, au pied de la falaise d'Orvieto, d'où l'on se dirige vers Todi et le Mont Peglia. 

Après un peu plus d'un kilomètre et demi, commence immédiatement la première montée du parcours, celle qui mène à Colonnetta di Prodo en 8 kilomètres environ : des rampes pédalables qui permettent de profiter de vues magnifiques sur Orvieto d'abord et sur le lac de Corbara ensuite. Après environ 4 kilomètres de descente, vous recommencez à monter, en passant par le vieux village de Prodo et en atteignant une altitude de 616 mètres, entouré d'une nature intacte, de bois et de pâturages, loin du trafic et du bruit. D'ici commence une longue descente vers la vallée du Tibre qui mène à la jonction avec la SS448 (km37,5), où il faut tourner à gauche vers Todi.

Après seulement 300 mètres, tournez à droite (toujours en direction de Todi) et commencez à monter vers le centre ville: à 40,5 km, ceux qui le souhaitent peuvent continuer à monter pendant un kilomètre supplémentaire jusqu'au centre historique de Todi, une ville d'art qui mérite une visite, sinon tournez à droite en descendant vers Fiore et Izzalini.

À la fin de la descente (km 43), on poursuit en direction d'Izzalini et Fiore d'abord, de Montecchio et Civitella del Lago ensuite, en entamant une longue montée qui, bien qu'entrecoupée de courtes portions de descente et de faux-plat, nous amène en plus de 15 kilomètres à une altitude de 740 mètres (km 61). Ici, tournez à droite et commencez à descendre vers Civitella del Lago, un charmant village célèbre surtout pour sa position panoramique sur le lac Corbara.

Après avoir visité le centre, commencez à descendre vers Orvieto, en arrivant sur les rives du lac où, au croisement avec la route SS448, vous devez tourner à gauche et suivre à nouveau les indications pour Orvieto.

Au kilomètre 75, une fois que vous avez dépassé le barrage, quittez la route principale et tournez à droite vers le petit village de Corbara (qui donne son nom au lac), en faisant un passage charmant juste au pied du barrage. À Corbara, tournez à gauche en direction d'Orvieto et, après un peu plus de 10 kilomètres le long d'une route de vallée peu fréquentée, vous reviendrez à Ciconia, d'où vous pourrez monter jusqu'au centre historique d'Orvieto, célèbre pour sa cathédrale, le puits de Saint Patrick et de nombreux autres chefs-d'œuvre artistiques.


 


Orvieto est l'une des villes les plus célèbres d'Italie centrale et possède l'un des patrimoines artistiques et culturels les plus riches de l'Ombrie. En parcourant cet itinéraire, vous pourrez vous arrêter et visiter : la cathédrale, l'une des réalisations les plus majestueuses de l'architecture italienne, œuvre de Lorenzo Maitani (XIIIe siècle), l'église de Saint Giovenale, l'église de Saint Jean, l'église de Saint André, l'église de Saint Laurent d'Arari, l'église de Saint François (XIIIe siècle) et l'église de Saint Dominique (XIIIe siècle), qui abrite le monument funéraire du Cardinal de Braye par Arnolfo di Cambio. Parmi les bâtiments publics les plus représentatifs, citons le Palais communal, le Palais du Peuple, le Palais des Settes et le Théâtre municipal Luigi Mancinelli. Le puits de Saint-Patrick, d'une profondeur de 62 mètres, est un chef-d'œuvre d'ingénierie unique en son genre. Il se compose de deux escaliers en colimaçon indépendants qui vous permettent de descendre au fond pour puiser l'eau sans vous heurter à ceux qui montent. Sous la ville se trouve l'évocatrice Orvieto souterraine, où un nombre incroyable de cavités artificielles créent un labyrinthe complexe de tunnels, galeries, citernes, puits, carrières et caves. Juste à l'extérieur des murs se trouve la nécropole étrusque de Crocifisso del Tufo (IVe-Ve siècle avant J.-C.) avec des tombes à chambre construites avec des blocs de tuf et identifiées par le nom du chef de famille gravé sur l'architrave. Le long de l'itinéraire autour du lac, il convient de visiter les villages de Prodo, Montecchio, Baschi et surtout Civitella del Lago, célèbre pour sa position panoramique qui en fait une véritable terrasse sur le lac Corbara. Il convient également d'apprécier les infinies beautés naturelles, parmi lesquelles les gorges de Forello se distinguent particulièrement, le Tibre se faufilant entre de hautes parois rocheuses en travertin, créant un paysage stupéfiant. À Scoppieto, une remarquable fabrique de poterie romaine du premier siècle a été découverte près du lac : récemment mise au jour, cette zone archéologique était un important centre de production romain de céramiques et de terres cuites, qui étaient transportées à travers le Tibre jusqu'à Rome, d'où elles atteignaient les villes du bord de la Méditerranée.