Agrégateur de contenus

Orvieto et la route des calanchi
Vélo Tout Terrain

VTT 05 - Orvieto et la route des calanchi

Difficulté
Facile
Dénivelé
400m
Distance
27 km
Dai piedi di Orvieto verso il centro città, attraversando lo spettacolare scenario dei calanchi, costeggiando il fiume Paglia in un percorso che si snoda su strade sterrate non impegnative.

Départ: Orvieto
Arrivée: Orvieto
Distance: 27 km
Dénivelé: 400 m
Difficulté: facile
Sol: 95% terre, 5% asphalte
Vélo recommandé: MTB, E-VTT
Sites touristiques: Orvieto, rivière Paglia

Du pied d'Orvieto vers le centre de la ville, en traversant le paysage spectaculaire des calanchi (ravins), en longeant la rivière Paglia sur un parcours qui emprunte des chemins de terre peu exigeants. 

Il part du parking du funiculaire au pied d'Orvieto et rejoint le centre-ville en quelques minutes. Le parcours se déroule presque entièrement sur des chemins de terre peu exigeants, ce qui le rend assez facile et adapté à tous, à l'exception d'un court tronçon d'asphalte dans la zone du Château de la Sala et d'un tronçon de descente plutôt technique que l'on rencontre immédiatement après avoir traversé le paysage spectaculaire des calanchi (ravins): ici, les cyclistes moins experts peuvent continuer à pied.

Les premiers kilomètres de l'itinéraire longent la rivière Paglia et sont entièrement plats. Le premier tronçon d'environ 100 mètres est abordé après 9 kilomètres, mais en tournant à droite, on descend immédiatement et on pédale vers les collines, sur des prairies luxuriantes et à l'ombre des bois. La seule montée du parcours commence après 11 kilomètres et se termine environ 2 kilomètres plus loin, une fois que vous avez passé l'église de la Sala, d'où vous pouvez admirer de magnifiques vues sur la vallée en contrebas et les vignobles.

En tournant à droite, on continue à monter pendant quelques centaines de mètres sur la route goudronnée, qu'on quitte peu après (à 13,4 km) pour tourner à droite et entamer le premier tronçon de descente qui mène à la fascinante zone des calanchi (ravins). Après avoir passé ces incroyables formations de grès, vous atteignez une vieille ferme en ruine où, en tournant à gauche, la partie la plus technique de la descente commence. Peu après, après avoir dépassé une prairie à 16,3 kilomètres, tournez à droite pour affronter la partie la plus raide de la descente. Ici, les cyclistes moins expérimentés peuvent continuer à pied sur quelques mètres pour éviter tout problème.

La descente se termine à 16,7 kilomètres et vous ramène au chemin muletier que vous avez emprunté à la montée, environ un kilomètre avant le début de la montée: de là, tournez à gauche et revenez sur vos pas en suivant le chemin de terre fait dans la première partie de l'itinéraire.

 


Au-delà du spectacle naturaliste offert par le passage à travers les ravines, des vues splendides sur la ville et les immenses vignobles qui l'entourent, ce parcours est plein de charme car il permet de profiter pleinement de la beauté d'Orvieto. Du point de départ, en effet, on peut prendre le funiculaire et rejoindre facilement le centre historique de la ville, l'un des plus célèbres de l'Ombrie

Parmi les plus beaux édifices qui méritent une visite, citons le cathédrale, conçue par Lorenzo Maitani (XIIIe siècle), l'église de Saint-Giovenale, l'église de Saint-Jean, l'église de Saint-André, l'église de Saint Laurent d'Arari, l'église de Saint François (XIIIe siècle) et l'église de Saint-Dominique (XIIIe siècle). Parmi les bâtiments publics les plus représentatifs, ne manquez pas le Palais Communal, le Palais du Peuple, le Palais des Settes et le Théâtre Municipal Luigi Mancinelli. À ne pas manquer, le puits de St Patrick, un chef-d'œuvre d'ingénierie, profond de 62 mètres et composé de deux escaliers en colimaçon indépendants qui permettent de descendre au fond pour chercher de l'eau sans se heurter à ceux qui montent. Il faut également découvrir le suggestif sous-sol d'Orvieto, caché sous la ville et formé d'un nombre incroyable de cavités artificielles qui créent un labyrinthe de tunnels, galeries, citernes, puits, carrières et caves.