Agrégateur de contenus

L'effet Fata Morgana: l'illusion d'optique magique de l'été sur le Monte Pennino

Dans la magique Ombrie, il existe un endroit où l'on peut admirer deux soleils à l'horizon à l'aube, non pas parce que l'on a bu un verre de trop, mais parce que l'on assiste à l'effet "Fata Morgana", une illusion d'optique qui se manifeste le plus facilement entre la fin du mois de juillet et le début du mois d'août au sommet du Monte Pennino, une montagne des Apennins de l'Ombrie et des Marches, à deux pas de Nocera Umbra. À la frontière entre l'Ombrie et les Marches, avec ses 1572 mètres et son sommet plat inhabituel, il domine le groupe de montagnes qui lui a donné son nom. Il doit son nom à Jupiter des Apennins (Iuppiter Poeninus), le dieu romain des sommets, dérivé d'un culte des premiers peuples italiques. Le paysage à 360 degrés que l'on peut admirer depuis le sommet permet de contempler un vaste panorama allant des monts Cucco et Catria jusqu'à la mer Adriatique par temps clair.

Le mirage estival des deux soleils est causé par une succession de couches d'air chaud et froid qui, en raison du phénomène de réfraction, courbent les rayons lumineux d'un objet, en l'occurrence le soleil, qui au loin se lève et se reflète dans la mer Adriatique, de sorte qu'il se dédouble et apparaît plus haut que sa position réelle.
Pour la physique, tout est clair, mais dans la nature, l'effet "Fata Morgana" est rarement produit, avec des phénomènes surprenants: des nuages volants au-dessus des eaux de la mer, qui ont alimenté dans le nord de l'Europe des légendes de bateaux fantômes, ou la Calabre et la Sicile qui se frôlent dans le détroit de Messine en août et en septembre.

Celui qui assiste au spectacle du sommet du Monte Pennino, au-delà des explications scientifiques, reste bouche bée, envoûté par tant de beauté. À la magie d'un lever de soleil sur la mer s'ajoute la vision d'un globe rouge inhabituel, dépourvu de rayons, pendant huit à dix minutes, avant que le "second soleil" ne se lève à l'horizon. Des moments surréalistes, d'une grande fascination, à vivre immergés dans la nature et dans le silence du sommet de la montagne, que l'on peut atteindre à pied, en VTT, à cheval, mais aussi en voiture en traversant le chemin de terre, en une heure au maximum si l'on part de Foligno.

La "redécouverte" des "deux soleils de la Pennino", un effet certainement connu des anciens et des habitants de la région, est due, selon certaines sources, à Don Germano Mancini, longtemps curé de Nocera Umbra, journaliste et vulgarisateur (il est décédé en 2021 à l'âge de 87 ans). Il fut le premier à organiser, dès 1998, des rassemblements collectifs pour témoigner du phénomène. Il a été imité au fil du temps par de nombreux autres passionnés de nature et de trekking.

Explorez les environs
Les principales attractions dans les environs