Agrégateur de contenus

Cascia: prairies et bois dans les montagnes de Santa Rita
Vélo Tout Terrain

VTT 20 - Cascia: prairies et bois dans les montagnes de Santa Rita

Difficulté
Difficile
Dénivelé
800 m
Distance
30 km
Autour de la ville de Cascia, à la limite sud-orientale de la région, à travers l'une des zones les plus montagneuses et préservées de l'Ombrie, immergée dans l'atmosphère régénératrice des lieux de Santa Rita.

Départ: Cascia
Arrivée: Cascia
Distance: 30 km
Dénivelé : 800 m
Difficulté : difficile
Sol: 65% route en terre, 35% asphalte
Sites touristiques: Cascia, Norcia, Roccaporena, le Parc des Monts Sibillini.


Le parcours, qui commence à quelques mètres du centre ville de Cascia, peut être divisé en deux parties: la première, qui monte presque toujours vers la Forca di Civita (km 18,5); la seconde, qui descend complètement, permet de revenir au point de départ. Le total de 30 kilomètres et la longueur de l'ascension, qui comporte également des sections très exigeantes, font de cet itinéraire un parcours difficile et adapté aux personnes ayant une bonne condition physique. Mais si vous n'avez pas peur de mettre le pied à l'étrier, même les moins entraînés peuvent entreprendre cet itinéraire: les vues qu'ils découvriront les récompenseront pleinement de leurs efforts.

Une fois sorti de Cascia, on roule sur l'asphalte en direction de San Giorgio et Agriano, en commençant immédiatement à monter. Au kilomètre 3,2, après une demi-courbe sur la droite, quittez la route goudronnée et tournez à droite sur un étroit sentier muletier, en faisant très attention car la bifurcation n'est pas très visible. De là, vous affrontez l'une des sections les plus raides de l'ascension, qui vous permet toutefois de profiter d'une vue splendide sur Cascia. 
Le parcours continue à monter, même s'il y a des portions de terrain plat et une légère descente qui nous permettent de reprendre le souffle, jusqu'à atteindre la clairière connue sous le nom de Colonnetta, située au kilomètre 9,9. Ici, vous pouvez vous rafraîchir à la source sur la droite et admirer la majesté des montagnes Sibillini que l'on peut voir sur la gauche.

Continuez en prenant la première route à gauche et continuez à monter jusqu'au kilomètre 12,5. Tournez à gauche sur un autre chemin de terre et descendez pendant quelques centaines de mètres: à la jonction avec la route goudronnée, continuez à droite, en commençant à monter de nouveau et en suivant les indications pour Castel Santa Maria, vous arrivez à 14,6 km. Après la fontaine sur la gauche, tournez à droite et vous arriverez bientôt aux ruines de l'église de Sainte Marie de la Neige, détruite par le tremblement de terre de 1997, mais qui conserve encore de précieuses fresques. 
A partir de là, recommencez à monter: une fois de retour sur la route goudronnée, vous atteindrez bientôt le col de la Forca di Civita (km 18,5), le point le plus haut et le plus panoramique de l'itinéraire. Tournez sur le chemin de terre à droite, puis tournez immédiatement à gauche, pour commencer la descente rapide du chemin de terre qui mène à Cascia. La descente n'est pas particulièrement technique, mais pour les experts, elle peut être très amusante car elle permet d'atteindre des vitesses très élevées.

Au kilomètre 23, on traverse le village de Colmotino où, en tournant à gauche, on retrouve la route goudronnée pour quelques kilomètres. On le quitte à nouveau à 25,1 kilomètres, dans le village de Tazzo, en tournant à droite sur un chemin de terre technique: ici, ceux qui le souhaitent peuvent continuer tout droit et revenir à Cascia sur l'asphalte, sinon, à la fin du tronçon le plus technique, on tourne à gauche. En peu de temps, vous retrouverez la route goudronnée et le point de départ, en retraçant les premiers kilomètres de l'itinéraire.


Le long de cet itinéraire, perché sur la colline de S. Augustin et entouré de collines qui descendent vers le fleuve Corno, le village de Cascia vous conquerra. Connue dans le monde entier comme la ville de Sainte Rita, Cascia est un centre religieux, artistique et culturel, plein de mysticisme et de spiritualité qui offre des joyaux de grand intérêt comme l'église de Saint-François, un splendide exemple d'architecture gothique ; l'église de Saint-Antoine-Abat, construite à l'origine au XVe siècle et rénovée et modifiée à l'époque baroque; la collégiale de Sainte-Marie; l'église gothique de Saint-Augustin, située au sommet de la colline près de la forteresse. Le musée municipal du Palais Santi et le Palais Carli valent également le détour. En outre, dans les environs, au-delà des splendides montagnes de cette zone et de la nature intacte du proche parc national des Monts Sibillini, il convient de visiter le centre de Roccaporena, riche en souvenirs liés à Sainte Rita, comme la maison où elle vécut, le jardin des miracles, la rocaille et la roseraie, la villa de Saint Sylvestre (plateau de Chiavano), avec les ruines d'un temple païen (IIe siècle avant J.-C.) et d'importants témoignages de la période archaïque.