Agrégateur de contenus

Paysages d’eau

Stifone

Dans la commune de Narni, entre les gorges de la Nera, se trouve Stifone, un petit village de 40 habitants qui continue à vivre en symbiose avec les eaux de sa rivière.

Son histoire

À l'époque romaine, Stifone était un port fluvial, comme en témoigne la découverte d'un ancien chantier naval, probablement construit pendant la première guerre punique, lorsque les Romains décidèrent de créer une grande flotte de guerre pour affronter leur rivale Carthage.

Entre le XIVe et le XVIe siècle, le village a été construit grâce à la famille Silori, l'une des familles les plus importantes de Narni, qui avait de grands intérêts agricoles ici et qui a fait construire la plupart des habitations pour les nombreuses familles d'agriculteurs et d'artisans qui étaient à son service.

L'abondance de l'eau, provenant du fleuve et des sources de la région, a sans aucun doute favorisé l'économie de Stifone qui, dès le Moyen Âge, comptait une grande concentration de moulins, dont le plus célèbre, le Mola Alberti, du nom de la famille qui le possédait.

Même à une époque plus récente, l'eau a été un élément distinctif : en 1892, deux des premières centrales hydroélectriques d'Italie ont été mises en service, ce qui a permis, entre autres, d'éclairer la ville de Narni.


À voir

Aujourd'hui, le village a conservé son noyau caractéristique avec des habitations datant de l'époque médiévale. Deux petites places à l'entrée encadrent l'église Santa Marina avec son portail en terre cuite et son pignon à clochettes.

En s'approchant de la rivière, on trouve plusieurs sources, dont une qui jaillit près d'une grotte, où se trouvent également d'anciens lavoirs.

À environ 900 mètres au sud du village, on peut admirer les vestiges de l'ancien chantier naval romain découvert en 1969, d'où s'ouvre un splendide paysage d'eau turquoise.

On peut accéder à la localité en voiture, en se garant sur un espace situé le long de la Via Ortana, ou en empruntant la piste cyclable et piétonne des gorges de la Nera, qui retrace l'ancienne voie ferrée, à partir du pont romain d'Auguste.